Soit le tweet suivant (d’un catholique de la frange conservatrice), à propos de la vidéo d’une interview de Sandrine Rousseau.

Si Sandrine Rousseau fait la promotion de Starhawk, je vais vraiment voter pour elle. Elle a amha parfaitement raison de souligner le rôle très important de la Wicca féministe, le mouvement de Starhawk, dans les luttes anti-nucléaire des années 1980, avant le déclin des années 1990 et 2000, et surtout l’efficacité militante des sorts de groupe: non pas nécessairement en terme d’efficacité magique »réelle » mais en tant que « rituels » communautaires ,tout simplement (avec un rôle analogue en terme de cohésion et de motivation que des rassemblements cathos types JMJ ou Frat) et en tant que contre-récit.

La comparaison JMJ est de moi,mais il serait vraiment très bon, pour comprendre Sandrine Rousseau, de lire le livre de Starhawk,Rêver l’Obscur (Cambourakis, 2016) a minima , et l’introduction d’Émilie Hache.

Par ailleurs Starhawk affirme l’efficacité de la magie, ce qui ne me choque pas plus perso que de croire en la résurrection des morts, et sans ridiculiser aucune de ces deux affirmation. Mais même en les rejetant absolument, les propos de Sandrine Rousseau resteraient amha très respectables.

PS: une recension d’une excellente étude sur l’interaction du féminisme et de la sorcellerie entre l’après guerre et 1990, au Royaume-Uni (Starhawk est américaine mais son influence est manifeste et profonde).